Modifications

Sauter à la navigation Sauter à la recherche
9 147 octets ajoutés ,  24 octobre 2015 à 13:16
aucun résumé de modification
Ligne 1 : Ligne 1 :  
{{Spark-Core-Hacking-NAV}}
 
{{Spark-Core-Hacking-NAV}}
  −
{{traduction}}
      
== Introduction ==
 
== Introduction ==
   −
{{bloc-etroit|text=Le but de ce tutoriel est pouvoir détecter la pression d'un bouton poussoir branché sur votre Core et de le rapporter sur Spark Cloud.
+
{{bloc-etroit|text=Le but de ce tutoriel est pouvoir détecter la pression d'un bouton poussoir branché sur votre Core et de le rapporter sur Particle Cloud.
    
Cette technique est également valide pour tous les composants utilisant un contact électrique franc comme c'est également le cas pour les relais reed ou les contacts magnétiques.
 
Cette technique est également valide pour tous les composants utilisant un contact électrique franc comme c'est également le cas pour les relais reed ou les contacts magnétiques.
Ligne 11 : Ligne 9 :  
Nous allons également nous attarder sur les contacts parasites et comment contourner ce problème avec une méthode de déparasitage matériel.
 
Nous allons également nous attarder sur les contacts parasites et comment contourner ce problème avec une méthode de déparasitage matériel.
 
}}
 
}}
 +
 +
== Parlons boutons ==
 +
=== Bouton tactile (mini kit) ===
 +
MC Hobby propose un {{pl|39|mini kit "Bouton tactile"}} sur son WebShop.
 +
Ce mini-kit contient tous les éléments nécessaires à la réalisation du montage d'une entrée bouton pour Arduino, Beagle-Bone, Pinguino ou autre plateforme équivalente.
 +
Ce kit contient:
 +
* 3 boutons tactiles
 +
* 3 résistances de 10 KOhms (Brun-Noir-Orange-Or).
 +
* 3 résistances de 100 Ohms (Brun-Noir-Brun-Or).
 +
 +
[[Fichier:Bouton Tactile (Mini Kit) LOW-RES.jpg|250px]]
 +
 +
Le restant de cet article explique, en détail, le montage d'une entrée de type bouton.
 +
 +
Vous pouvez aussi trouvez d'{{cl|25|autre mini-kit ici}}.
 +
 +
=== Entrée digitale ===
 +
Avec votre Particle Core, il est possible de configurer une pin en entrée ou en sortie.
 +
 +
Lorsqu'elle est configurée en entrée, il est possible de lire l'état haut/bas dans le programme.
 +
* Un état "haut" (HIGH) correspond au raccordement vers le +3.3 volts.
 +
* Un état "bas" (LOW) correspond au raccordement à la masse (GND, 0 Volts).
 +
 +
Il est fortement déconseillé d'appliquer plus de 3.3 volts sur une entrée digitale (même si elle est tolérante à 5 Volts... cela évite les accidents, d'endommager l'entrée, voire d'envoyer le Core "Ad Patres").
 +
 +
=== Le bouton tactile du mini kit ===
 +
Dans les montages présentés ci-dessus, le bouton tactile proposé par MC Hobby peut se monter très facilement.
 +
 +
Sa forme carrée peut laisser penser qu'il est facile de monter le bouton "de travers" puisqu'il est facile de le tourner d'un quart de tour, un demi tour.
 +
 +
[[Fichier:Bouton tactile raccordement 1.jpg|150px]]
 +
 +
Il n'est pourtant pas nécessaire d'avoir recourt à un multimètre pour être certain du montage, tout soucis de mauvais raccordement peut facilement être écarté en utilisant le principe suivant:
 +
 +
"'''Toujours utiliser les bornes de deux coins totalement opposés pour effectuer le raccordement'''" (simple et efficace)
 +
 +
[[Fichier:Bouton tactile raccordement 2.jpg]]
 +
 +
Vous constaterez dans l'exemple ci-dessus que même si le bouton est tourné d'un quart de tour (à droite de l'image), la position des points de raccordements (en bleu) font que ce dernier opère toujours correctement. Il n'y a ni court-circuit, ni dysfonctionnement :-) .
 +
 +
{{underline|protéger l'entrée digitale:}}
 +
 +
Comme précisé, l'entrée digitale est configurée dans le programme.
 +
 +
Si par malheur cette entrée est raccordée au +3.3 volts et que le programme configure la pin en sortie (OUTPUT), on a toutes les chances de produire un court-circuit franc!
 +
 +
Le micro-contrôleur n'appréciera pas et encore une fois, il a de forte chance de rendre visite à Saint Pierre.
 +
 +
Pour protéger l'entrée d'un tel risque, l'on insère généralement une résistance de 100 Ohms entre l'entrée et le reste du circuit.
    
== Montage ==
 
== Montage ==
Ligne 17 : Ligne 64 :  
[[Fichier:SPARK-BUTTON-00.jpg|480px]]
 
[[Fichier:SPARK-BUTTON-00.jpg|480px]]
   −
Lorsque l'on presse le bouton, 5V est appliqué sur la broche D4... si le bouton n'est pas pressé, la broche D4 est ramenée à la masse par la résistance pull-down.
+
Lorsque l'on presse le bouton, 3.3V est appliqué sur la broche D4... si le bouton n'est pas pressé, la broche D4 est ramenée à la masse par la résistance pull-down.
 +
 
 +
La vue schématique présente le montage sous une autre forme...
 +
 
 +
[[Fichier:SPARK-BUTTON-01.jpg|480px]]
 +
 
 +
== Déparasitage des boutons ==
 +
{{ambox-stop|text=Lorsque l'on presse/relâche un bouton, il y a souvent l'apparition de parasites pendant quelques milisecondes.
 +
Ce parasites n'apparaissent que durant les moments où l'on enfonce/relâche le bouton poussoir.}} 
 +
 
 +
[[Fichier:switchbounce.jpg|400px]]
 +
 
 +
Source: [http://www.ladyada.net/learn/arduino/lesson5.html AdaFruit]
 +
 
 +
Si l'on compte le nombre de pressions (pour faire un compteur), ces parasites viennent justement perturber le bon fonctionnement du logiciel. Le problème est matériel... et les parasites viennent ajouter des "pressions" fantômes (voir leçon 5 ci-avant).
 +
 
 +
Il y a deux façons de corriger le problème:
 +
# Utiliser une capacité de déparasitage (déparasitage matériel).<br />Pour le déparasitage matériel, [[Entr%C3%A9e_Bouton#D.C3.A9parasitage_mat.C3.A9riel_-_version_1|voyez cet article pour plus d'information]]
 +
# Introduire un délai logiciel dans le programme (déparasitage logiciel).<br />Simple et efficace, ce point est abordé ci-dessous
 +
 
 +
=== Déparasitage logiciel ===
 +
Puisque le phénomène transitoire ne dure que quelques micro-secondes, il suffirait de faire deux lectures successives de l'entrée (après un délai de quelques millisecondes) et de s'assurer qu'il ne s'agit pas d'une phase transitoire.
 +
S'il ne s'agit pas d'une phase transitoire, la lecture de l'état de l'entrée 10 ms plus tard doit être identique à celle 10 ms plus tôt.
 +
''Personne n'arrivant à presser et relâcher un bouton en moins de 10 ms''.
 +
 
 +
== Code ==
 +
Voici le petit bout de code pour votre Core
 +
 
 +
<nowiki>// -------------------------------------------------
 +
// Internet ButtonCounter - Compteur Bouton Internet
 +
// -------------------------------------------------
 +
//
 +
// Exemple didactique dont le but est:
 +
// 1) De détecter la pression d'un bouton, relais reed ou autre senseur
 +
//    a contact franc (avec déparasitage logiciel).
 +
// 2) Reporte cette information dans une variable "counter" sur Particle Cloud
 +
//    (le nombre de pressions) permettant à un autre logiciel comme
 +
//    un SmartPhone de détecter l'événement.
 +
// 3) Offrir une fonction "reset" sur Particle Cloud permettant
 +
//    a un autre logiciel de remettre le compteur "counter" à zéro?
 +
//
 +
// Voyez le tutoriel MCHobby
 +
//  http://wiki.mchobby.be/index.php?title=Spark-Core-Bouton
 +
 
 +
// bouton branché sur la broche D4
 +
#define btnPin 4
 +
 
 +
// Créer une variable qui pour stocker la valeur
 +
// du compteur de pression
 +
int counter = 0;
 +
 
 +
// Créer les variables internes au programme
 +
int buttonState; // etat du bouton
 +
 
 +
/* Exécuté une fois au démarrage */
 +
void setup()
 +
{
 +
  // Enregistrer la variable compteur sur Particle Cloud
 +
  Spark.variable("counter", &counter, INT );
 +
 
 +
  // Enregistrer la fonction "reset compteur" sur Particle Cloud
 +
  Spark.function("reset", resetCounter );
 +
 
 +
  // Active la broche D4 comme entrée
 +
  pinMode(btnPin, INPUT);
 +
  // lecture de l'état initial
 +
  buttonState = digitalRead( btnPin );
 +
}
 +
 
 +
/* la fonction loop() est executée encore et encore */
 +
void loop()
 +
{
 +
  int val, val2; // variable pour stocker la valeur lue sur la broche D4
 +
 
 +
  val = digitalRead( btnPin );
 +
  delay( 10 ); // delai de 10ms pour déparasitage logiciel
 +
  val2 = digitalRead( btnPin );
 +
 
 +
  // si val = val2 --> lecture de l'entrée est consistante
 +
  // l'état de l'entrée est définit avec certitude... ce n'est pas
 +
  // un parasite.
 +
  if( val == val2 ){
 +
     
 +
      // Si le bouton a changé d'état? (passe du HIGH->LOW ou de LOW->HIGH)
 +
      if( val != buttonState ){
 +
         
 +
          // Si le bouton est pressé
 +
          if( val == HIGH ){
 +
             
 +
              counter = counter +1; // incrémenter le compteur
 +
          }
 +
         
 +
          // Se souvenir du nouvel état du bouton
 +
          buttonState = val;
 +
      }
 +
 
 +
  }
 +
 
 +
}
 +
 
 +
// Cette fontion est appelée lorqu'il y a un appel correspondant sur l'API
 +
// Pas de chaine de commande.
 +
// Réinitialise le compteur "counter" à zéro
 +
int resetCounter( String command ){
 +
    counter = 0;
 +
    return 1; // retour de valeur pour l'API
 +
}</nowiki>
 +
 
 +
== Faire un appel d'API avec CURL ==
 +
Nous allons maintenant tester notre programme... nous allons donc faire des appels d'API sur Particle Cloud.
 +
 
 +
Pour rappel, nous avons deux API dans notre programme:
 +
* '''counter''' (variable) - permet de savoir combien de fois le bouton à été pressé.
 +
* '''reset''' (function) - sans paramètre, permet de réinitialiser le compteur à 0.
 +
 
 +
Dans les exemples Curl ci-dessous, le Core_ID est fixé à 0123456789abcdef et l'Access Token fixé à 123412341234, notre tuto sur la LED internet explique [[Spark-Core-NetLED#Faire_une_requ.C3.AAte_sur_l.27API|comment identifier votre CORE_ID et votre ACCESS TOKEN]].
 +
=== Le compteur ===
 +
Pour commencer, nous allons récupérer le résultat du compteur en utilisant curl (voyez nos précédents tutoriels concernant CURL).
 +
 
 +
<nowiki>curl -G https://api.spark.io/v1/devices/0123456789abcdef/counter -d access_token=123412341234</nowiki>
 +
 
 +
Ce qui produit le résultat ci-dessous, où vous pouvez constater que nous avons pressé 5 fois le bouton:
 +
 
 +
<nowiki>{
 +
  "cmd": "VarReturn",
 +
  "name": "counter",
 +
  "result": 5,
 +
  "coreInfo": {
 +
    "last_app": "",
 +
    "last_heard": "2014-12-31T15:53:55.238Z",
 +
    "connected": true,
 +
    "deviceID": "0123456789abcdef"
 +
  }
 +
}</nowiki>
 +
 
 +
=== Réinitialiser le compteur ===
 +
Idéalement votre programme utilisant l'API Particle devrait prendre la valeur du compteur... puis surveiller le changement de cette valeur.
 +
 
 +
Si le compteur augmente... c'est que l'on a pressé le bouton :-)
 +
 
 +
Restons pragmatique... cette façon de faire n'est pas forcement confortable.
 +
 
 +
En conséquence, nous avons ajouté une fonction '''reset''' sur Particle Cloud pour réinitialiser le compteur (ps: j'ai volontairement laissé le paramètre "params", même s'il est vide).
 +
 
 +
<nowiki>curl https://api.spark.io/v1/devices/0123456789abcdef/reset -d access_token=123412341234 -d params=</nowiki>
 +
 
 +
Ce qui produit le résultat suivant:
 +
 
 +
<nowiki>{
 +
  "id": "0123456789abcdef",
 +
  "name": "mch-demo",
 +
  "last_app": null,
 +
  "connected": true,
 +
  "return_value": 1
 +
}</nowiki>
 +
 
 +
La valeur 1 est retournée par l'exécution de la fonction sur le Particle... mais le compteur sera bien à zéro!
    
{{Spark-Core-Hacking-TRAILER}}
 
{{Spark-Core-Hacking-TRAILER}}
27 639

modifications

Menu de navigation